dimanche 22 juin 2008

Toute femme est une reine

Nous présentons aujourd'hui une plaque en bronze vendue par un antiquaire comme le portrait de la Reine Elisabeth par Jef Lambeaux. La qualité de l'œuvre ne fait aucun doute: il s'agit bien d'un bronze original signé Jef Lambeaux et estampillé du cachet de fonderie "J. Petermann". Ce fondeur installé à Saint-Gilles fut aussi mandataire communal.

Image hébergée sur http://www.imageshotel.org/

La Princesse Elisabeth?

La ressemblance est remarquable. Dans un premier temps, nous espérons avoir trouvé un portrait inconnu de la Reine Elisabeth. Jef Lambeaux avait des connexions avec la famille royale. Léopold II avait pesé de toute son influence pour que le sculpteur obtienne la commande des "Passions Humaines". A noter qu'un buste de Léopold II en bronze par Lambeaux orne l'Orangerie des Serres Royales.

Un peu de chronologie

Albert et Elisabeth se sont mariés en 1900 et Jef Lambeaux est mort en 1908. Cela laisse 8 ans pendant lesquels le sculpteur aurait pu réaliser cette plaque. Problème: les archives royales n'ont pas gardé trace d'une commande de la cour à Lambeaux pour un portrait de la Princesse Elisabeth. Le sculpteur aurait-il travaillé d'après photo? A titre documentaire, nous mettons en ligne quelques portraits photographiques de la future Elisabeth aimablement transmis par Gustaaf Janssens, archiviste du Palais Royal.

Image hébergée sur http://www.imageshotel.org/

Image hébergée sur http://www.imageshotel.org/

Que dit le cachet de fonderie?

Il y a un "mais"! Le cachet de fonderie "J. Petermann" nous orienterait plutôt vers une date de fabrication antérieure à 1900. D'après les indications données par Cor Engelen et Mieke Marx dans leur ouvrage sur la "Compagnie des Bronzes", la fonderie Petermann a opté dès cette époque pour d'autres façons de signer. En 1902, la signature officielle devient "Société Nationale des Bronzes/J. Petermann", puis "Nationale des Bronzes Frie J. Petermann St-Gilles Bruxelles", "Fonderie Nationale des Bronzes Bruxelles/St-Gilles", "Fonderie Nationale des Bronzes/Anc. Firme Petermann St-Gilles Bruxelles" (1906).

Image hébergée sur http://www.imageshotel.org/

Chercher la femme

Bien sûr, personne aujourd'hui ne pourrait jurer qu'une œuvre de petit format comme ce portrait (38 X 46 cm) n'ait pas pu être estampillée d'un cachet simplifié "J. Petermann" après 1900. Mais le doute est là désormais et donc, si nous ne sommes pas sûrs d'avoir affaire à la princesse Elisabeth, l'enquête rebondit: de qui est ce portrait féminin?



Bibliographie

Compagnie des Bronzes
Engelen/Marx
Archives Générales du Royaume, 2002



Pour tous renseignements

Philippe Leclercq
Coordination
ASBL Musée Jef Lambeaux Museum
Rue de Savoie 38
1060 Saint-Gilles
TEL 02-537 72 48
GSM 0498-62 97 32
FAX 02-537 70 03

1 commentaires:

À 24 juin 2008 à 12:22 , Blogger Emmanuelle a dit...

Puissent les hommes t'entendre mon cher Philippe !!
A propos de ce portrait, on peut remarquer un nez légèrement busqué sur les photos que tu nous proposes, alors que le portrait en bronze ne présente pas cette singularité. Mais comme Jef était très amateur des femmes, il a peut-être gommé le relief du nez ? Bon, à part cela, excellentes nouvelles pour les artistes qui rejoignent le projet !

 

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil